Lumiere-en-creux.jpgAh comme le sommeil des enfants est étonnant, voire surprenant. Parfois lent à venir ; remontés comme des pendules, ils ne parviennent à s’endormir. D’autres fois, ils ne se réveillent jamais ou presque. Comme ce matin, où mes deux miss ont fait grasse matinée. Ensuite, elles ont plongé comme des sirènes dans la piscine installée pour l’occasion. Jeux d’eau propices à mille et une histoires, danses d’eau sur fond de musique, plongeons et aspersions. Deux cousines qui en ont tant à se raconter. De cette petite enfance, des souvenirs vont se graver dans le fond de leur mémoire dans laquelle puiser pour les jours de peine. Les cigales stridulent, le chocolat du goûter fond sur les mains et dans la bouche. Ce soir, elles ont récolté des tomates cerise pour « l’apéritif », des rondes et des en forme de « poire ». Les dessins s’étalent sur la table du jardin. L’été bat son plein.

Retour à l'accueil