Pliee.jpgEn cette après-midi ensoleillée d'un été au beau fixe, j'avais rendez-vous avec une forêt. Elle s'est invitée chez moi, débitée en bûches et rondins de bois qui vont me réchauffer à l’hiver venu. Le camion a déchargé sa livraison dans un grondement assourdissant. La forêt craque et fait du bruit à ses heures. Et je suis là au pied de ce tas de bois qui sent bon la forêt, perdue là-bas. Je m’attelle à la tâche, secourue par un de mes voisins surgi en renfort. Je ferme les yeux et j’écoute le murmure du vent dans les branches de ces troncs dès lors, étalés en billots. Ce soir, j’ai terminé ma « corvée » annuelle de bois. Pourvu qu’il ne fasse pas trop froid pour ne pas tomber en rade de chauffage. Brouetté, rangé, plié !

Retour à l'accueil