Mont-Aiguille-en-lumiere.JPGCa sent bon l'humus dans ce sous bois de pins sylvestres. Le chemin est blanc, figé par le gel et nous avançons prudemment. La pluie de ce matin s'est estompée. Plus loin, la terre est rouge, puis se découvre en dégradés d'orangé. Ca et là des chaos de blocs de pierres debout, parfois suspendues bloquées dans leur élan, comme bouleversées. Des aiguilles de pin longues et fines jonchent le sol. J'en ramasse une poignée pour ma crèche de Noël. Au pique-nique, un rouge gorge bien dodu nous rend visite et picore quelques miettes jetées à la volée. Nous crapahutons autour d'un dédale de roches enchevêtrées. Ca fait un peu penser à la chambre du Turc nichée au creux des dentelles de Montmirail, en moins sportif. Plus tard, nous marchons à bonne allure, tout en devisant. En ce dimanche, la compagnie de cette poignée de copains voyageurs me divertit et les anecdotes s'enchaînent. Petit bonheur du jour à l'orée de Noël, donne le ton, l'impression de fond...

Et vous, vous en êtes où de vos préparations ?

Retour à l'accueil