Borne-kilometrique.JPGLe tableau de bord réfrigéré par la nuit froide et claire, affiche 1,5 degrés ce matin. Ce qui n’entame pas mon envie d’aller pédaler avec quelques amoureux de vélo, pour une randonnée d’une quarantaine de kilomètre dans le Gard. Je m’arrête un moment sur cette rose, la dernière d’un buisson dénudé. Le paysage est joli tout plein, ponctué de villages accrochés en hauteur, qui veillent sur la vallée. La-derniere-copie-1.JPGChaque village traversé a son charme et c’est celui de Lussan, auprès duquel nous faisons halte pour un pic-nic bien mérité. Nous nous sommes calés contre un vestige de rempart, bien à l’abri du vent. Le trajet emprunte des combes humides et figées par le gel nocturne, puis enchaine sur des montées gaillardes, un peu plus exposées au soleil au fur et à mesure des grimpées. Le plaisir de dégringoler des descentes parfois escarpées, qui me valent de dépasser les 45 km à l’heure. Sur la fin de la randonnée, André nous promet une dernière descente directe jusqu’au point de départ. Et nous enchainons des faux plats, des montées et de courtes descentes. A chaque fois, l’espoir que cette montée soit la dernière ; en vain… Au final, j’aurais parcouru 44 km en 3h19. Pas mal pour une reprise, au début du mois de février !

 

Retour à l'accueil