Conférence CQFJ’ai en mémoire une multitude de visages, de poignées de main, de sourires, de conversations et de sensations : l’odeur de la botte de menthe fraîche avant la fabrication du thé à la menthe… Bouquet-de-menthe-fraiche.JPGDes frissons aussi, à l’évocation de ces rencontres voyageuses qui redonnent envie d’aller plus loin, de se dépasser. Dans les personnages marquants de cette 18ème édition des « Escales voyageuses », je retiens les yeux pétillants et la vivacité de Sœur Anne-Marie Salomon qui - depuis 40 ans - se démène au Sahara, en tant que médecin, habitée d’une foi qu’elle met en pratique au quotidien, auprès des familles de touaregs, malades parmi les plus démunis. Vendredi soir, Françoise Dasque, une comédienne aux yeux malicieux, au visage très expressif, s’est mise en scène en nous relatant son voyage durant 20 mois, « sac à dos » sur pied, soulignant la truculence de ses rencontres, dans les différents pays traversés. Celle de l’Inde en a fait rire plus d’un dans le public de la Luna. P Bichon oudMais aussi, Philippe Bichon jouant de l’oud. Corentin, ingénieur malicieux qui relance la culture du jute au Bengladesh, et dont les aventures à bord de son bateau Gold Of Bengale sont revigorantes. Jolis souvenirs d’une édition plutôt réussie…

 

Retour à l'accueil