Intrus.jpg

 

 

Assise dans mon salon, une ombre détourne mon attention. Deux pattes avant se dressent à l’aplomb de ma porte d’entrée. Je sursaute à peine. Deux pupilles jaunes me fixent désespérément. Avant, je me serais levée pour chasser l’intrus. De guerre lasse, s’en est allé de lui-même. Je n’ouvre ma porte qu’à la grisette… 

Retour à l'accueil