Elles sèment au vent

Leurs cheveux épars

Déliés

EnlacéesImmobiles.jpg

Elles ne se lassent pas de s'aimer

Impunément

Au fronton d'une aile

Du Grand Palais

Effrontées

Si peu effarouchées

Lisses,

Elles glissent

S'épanchent

Et défient le passant

Espiègle qui apercevrait

Ces corps sculptés

Immobiles...

Retour à l'accueil