Escapade_Detail-porte-Palais-Royal.jpgComme une parenthèse au creux de cet hiver âpre et rude. Il y a un an, je me suis éclipsée à la mi-février, pour m’immerger quelques jours dans la ville de Fès. M’extraire de la routine du quotidien, me poser, respirer, sentir, observer. Pour aller sur les traces de Fès où vécut enfant ma maman, retrouver des sensations et des émotions oubliées dans cette ville, que j’ai moi-même découverte adolescente et dont les souvenirs se sont volatilisés. Fès, pour aller à la rencontre de tous ces petits artisans qui perpétuent ce savoir-faire ancestral, pour moi qui apprend maintenant le métier du bois. Fès pour la lumière de l’hiver qui habille les murs, les toits et les façades, pour débusquer les trésors cachés des médersa, la profusion des marchandises exposées dans les souks, le contraste entre le bruissement de la ville et le murmure de patios, en retrait. En profiter pour photographier, puis écrire. Je vous invite à venir goûter ces sensations et les partager avec moi, dimanche prochain dans le cadre du Festival des Globe-Trotters, quartier des Teinturiers, en plein cœur d’Avignon.

Retour à l'accueil