Une promenade dans ce vignoble automnal de Bourgogne....Clos-du-Val.JPG

Tandis que le poëlle crépite et  l'âtre rougeoie, la blanquette mijote au fourneau. Dans la cuisine, flotte dans l'air l'odeur de ce met délicat. La table est dressée au pied de l'escalier. Dehors, il gèle à pierre fendre. On se croirait au plein coeur de l'hiver où règne déjà comme un froid sibérien. Bien évidemment, la température à peine négative est loin d'atteindre les moins 38° expérimentés une certaine fin d'année 1989 au fin fond de la Russie. Mais bon, nous sommes en Avignon à la fin de l'automne et il fait déjà si froid !

C'est l'occasion pour moi de sortir cet Auxey-Duresses, 1er cru de l'année 2002. Gouleyant, il coule dans nos gosiers et nous réchauffe hardiment. J'ai une pensée pour cette amie de coeur, bourguignonne qui m'avait offert ce vin dégusté en charmante compagnie, d'amies de longue date.  Le Clos du Val n'a pas fait un plis...

Retour à l'accueil