Canard.jpgA l'énoncé c'est évident, imperceptiblement l'on commence à courber l'échine, se recroqueviller, s'emmitoufler.

Car là, ça fait pas semblant, il va encore faire un froid polaire, magistral, mémorable.

Mon voisin m'a dit... que des flocons allaient tomber en Avignon samedi.

C'est précis, lapidaire.

Y a plus qu'à se lover au chaud, la tête dans un bon polar qui tient en haleine, les orteils dépliés sous l'édredon épais et douillet.

Tandis que crépitent les bûches dans l'âtre rougeoyant.

Retour à l'accueil