Au-temps-des-jours-heureux_2.JPG… dans la quête de ceux à venir, qui vont surgir !

Nous marchons côte à côte, d’un même pas, main dans la main. Nous crapahutons dans ces chemins pierreux, improbables qui s’enfoncent tantôt, dans les taillis. La terre mouillée, à peine séchée exhale l’odeur de cette terre de Provence, celle des pins agités par le vent. Sensations fortes, émotion ! Je reviens aujourd’hui dans ces bois de Frigolet. Imprimer sous mes roues, d’autres traces. Inscrire d’autres souvenirs. Fermer la page de notre histoire. L’horizon obscurcit va s’ouvrir… sur de nouveaux jours heureux, à venir.

 

Retour à l'accueil