Reflets-ombre-lumiere.jpg

 

 En ce dimanche, le premier d'avril, la Camargue est verte, bleue gris, sauvage, ponctuée de points noirs et roses, parfois blancs. Le vent de face souffle et il faut s'accrocher au guidon, louvoyer sur la piste de cailloux. Plus loin, le chemin est ensablé par tronçons, jusqu'au phare de la Gacholle, et là il faut descendre des montures et pousser.

 Replat-dunaire.jpg

Le vent atténue la chaud des rayons, porte les embruns du littoral tout proche, fond d'iode sur cris de goélands. Une plagette constellée de bois flottés échoués nous sert de pause déjeuner, à l'abri des volutes ventées. Soixante huit kilomètres rondement menés, guidés par le flair infaillible de "Garmin", alias le tout nouveau GPS d'André. Un sans faute et une jolie journée de printemps camarguais.

Retour à l'accueil