Shorten.JPG

Je regarde ces deux chorten

Immortalisés là-bas

Cet été, en Himalaya

Bâtis comme des phares, posés

Dans cet espace dénudé,

Minéral, amers précis

C’est comme si,

Depuis,

J’avais perdu mes repères

Et tout ce qui fait le sel de ma vie

Je regarde fixement ces deux chorten

Un petit et l’autre plus élancé,

Ils vont m’aider

A retrouver mes marques dispersées,

Enfouies, presqu’effacées

A la recherche de moi-même,

Je suis déjà en route…

Vallée de la Nubra - Ladakh

 

Retour à l'accueil