A-l-affut.jpgLégère

Fantaisie

En ce vendredi de l’Ascension, la journée fait la maligne. Au matin, le ciel est gris, bas, dense et lourd. Le ciel se vide par intermittence. Ca sent l’absence. Puis, inopiné le vent s’est levé happant un à un les nuages stockés là-haut. L’essaim de filles s’est mis en tête d’aller se dérouiller les antennes, empruntant une voie verte, à bicyclette. Soudain, l’échappée belle vers un village perché. Ondulees.jpgOn y accède par une route serpentée longeant des champs vêtus de vert avec des pointillés rouges, formant des rubans le long des sentiers, disséminés ça et là. Après Saint Martin de Castillon, la route poursuit sa lancée en montée. Les filles pédalent à bonne allure, enchaînant descentes et montées parfois en apnée. « Pensez à respirer » !

Plus tard, j’entends les rires résonner au loin. Comme une cascade qui dévale avec fracas le lit de galets de la rivière longée, en contre-bas. Je suis saisie par le parfum entêtant  des genêts. J’ai la tête qui tourne, envoûtée par toutes ces sensations.

Retour à l'accueil