Inaccessible...
Inaccessible...

Inaccessible...
Au détour de ce village, une porte rouillée par les ans. Une porte qui n'a pas dû s'ouvrir depuis longtemps, ni être ouverte pas des mains alertes. Cette porte fixée en hauteur, surplombe cette ruelle en descente, observe les rares passants en cette fin d'hiver. Cette porte inaccessible n'a plus de raison d'être. Elle s'ouvre dans le vide. Vide cruel, absolu, dangereux à qui s'enhardirait à l'ouvrir pour sortir. Pourtant, la vie c'est d'avancer, même quand l'horizon n'offre pas ou peu de perspectives. Inaccessible, vraiment ?

Il suffirait de contourner l'obstacle et de suivre une autre issue.

Je mesure l’étendue des possibles…

© Photos soumises au respect du droit d'auteur.

Retour à l'accueil