Au final...
Au final...
Au final...

Marcher cinq jours d’affilé à travers le massif du Beaufortain m’aura permis de relever plusieurs défis, que je suis fière d'avoir réalisés. Le premier et pas des moindres étant le portage des effets nécessaires, pendant toute la durée du trek. J’avais pris mes précautions, pesé et choisi l’indispensable. Mon sac à dos affichait 6,5 kg, auquel il m’a fallu ajouter un litre et demi d’eau ; mon nouvel appareil photo et le pique-nique quotidien. J’avais sur le dos un poids qui flirtait les 9 kg. Le deuxième défi étant de dormir en refuge avec les inévitables ronflements quelque peu atténués par des bouchons, pour temporiser cette nuisance sonore. J’ai pu tester mes capacités physiques avec des durées journalières de marche d’environ 6 à 8 heures ; le passage de plusieurs cols et des dénivelés compris entre 700 et 900 mètres. Au final, j’éprouve beaucoup de satisfaction d’avoir pu faire ce périple en bonne compagnie.

Photos soumises au respect du droit d’auteur : Claire Rubat du Mérac, écrivain-photographe.

Retour à l'accueil