Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...
Chemin buissonnier...

Chemin faisant, la route défile devant nos yeux saisis par cette jolie lumière d’un printemps verdoyant. La nature émerge et renaît. Elle revêt ses plus belles parures ; offre au regard une palette de verts clairs aux plus foncés, en dégradés. Au hasard de notre pérégrination routière, nous avisons un village pour nous renseigner. La chance nous sourit... Sauvés, au village de Sauve, ça ne s’invente pas ! Nous voilà prêts à déambuler au cœur des places et des ruelles de cette bourgade aux traces médiévales, dont les boutiques d’artisans et de créateurs sont ouvertes, animées par le va et vient des passants nonchalant, flâneurs et curieux. Certains murs parlent, étalent leurs expressions. De temps à autre, quelques échappées vers des impasses fleuries, habitées de vieux objets. Plus loin, un masque au bas d’une façade fait office d’orifice pour une gouttière. Dans cet atelier, au bas d’une étagère, les chutes d’un souffleur de verre forment un patchwork coloré. Décidément, cette route hors des sentiers battus nous réserve de bien jolies surprises…

Photos soumises au respect du droit d’auteur : Claire Rubat du Mérac, écrivain-photographe

Retour à l'accueil