A bicyclette...
A bicyclette...
A bicyclette...

« Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette… »

 

Ce matin, les paroles du refrain de cette fabuleuse chanson résonnent en moi, tandis que je lance mes premiers coups de pédale, pour aller travailler. Hier soir à la nuit tombée, je me suis activée pour regonfler mes roues un peu fatiguées pour  leur redonner de l’allant sur le bitume et les chemins creux. C’est un début de journée sans vent. Il fait juste bon, ni trop chaud, ni trop froid. Je retrouve à notre point de rendez-vous, une jeune stagiaire qui m’a demandée de lui indiquer un itinéraire pour venir à vélo de chez elle, jusqu’au bureau. Elle a l’habitude de pédaler, moi aussi. Nous filons à vivre allure. La nature est de toute beauté, étalant des palettes de vert et des éclats de couleur. Tout pousse et tout éclot. Nous longeons une route en retrait à l’écart de la circulation le long d’un canal où l’eau chantonne, agitée de quelques remous et glouglous enchantés. Plus loin, nous atteignons la dernière ferme de Montfavet qui étend ses prés comme sur  grand écran, pas encore fauchés. Puis c’est la rue de la roquette qui est maintenant à sens unique, sauf pour les vélos autorisés à circuler dans les deux sens. A l’arrivée, le compteur affiche un peu plus de 10 kilomètres, rondement menés en une petite demi-heure et une moyenne très correcte de 20km/heure. A bicyclette, tout est permis et je me sens heureuse…

« Quand le soleil à l'horizon
Profilait sur tous les buissons
Nos silhouettes
On revenait fourbus contents »

Photos soumises au respect du droit d’auteur : Claire Rubat du Mérac, écrivain-photographe

Retour à l'accueil