Boomerang...
Boomerang...

J’ai lancé mon cœur

Vers le tien,

Oh surprise, il s’est remis à vibrer,

En secret,

Comme au premier jour, de la rencontre

J’ai lancé mon cœur vers le tien.

Trop loin ?

J’ai lancé mon cœur sans effort,

Trop fort ?

Il me revient,

Empli de toi,

De cette fulgurance,

Comme une évidence ?

En fond, j’écoute Ludovico dérouler,

Des notes de piano,

A d’autres notes d’instruments, mêlées

Je t’imagine devant ta partition,

Pas facile celle-ci à jouer,

Sans trembler.

Je ne sais pas si je vais relancer

Mon cœur,

De peur,

Qu’il ne me revienne,

Blessé ou bien émerveillé,

Auréolé

De ce vert éclatant,

Qui sait ?…

Photos soumises au respect du droit d’auteur : Claire Rubat du Mérac, écrivain-photographe

Retour à l'accueil