Escapade bretonne...

Un soir de la semaine passée,

Brutalement,

Tu m’as manquée,

Profondément…

Bousculée,

Par cette intrusion.

Alors que j’entrais dans cette chambre d’hôtel,

Sans toi, alors que nous avions l’habitude, parfois

De nous échapper, comme ça.

Cela faisait longtemps, que je n’éprouvais plus cette sensation

De vide, de manque, d’absence

En tout cas, avec moins d’acuité

Ton visage, tes expressions commençaient à s’estomper, doucement

Avec le fil du temps, qui répare

Et prépare à l’oubli.

J’ai traversé des villes et des villages bretons, le Mans, Laval, Domalain

Une région que tu as dû arpenter, quelques années en arrière

L’impression fugace, de plonger à mon insu, dans un épisode de ta vie,

Alors que tu n’étais pas encore dans la mienne.

A travers la vitre, je regarde le temps à l’horizon, gris et bas.

L'air sent l'iode, même si le salon est dans les verdoyantes terres,

Loin de la mer…

Photo de l'oeuvre "Les géants de bois" de Pierre Della Giustina - Chapelle Sainte Anne.

Rencontres photographiques d'Arles 2016.

Photo soumise au droit d'auteur.

Retour à l'accueil