Tisser à mains nues...
Tisser à mains nues...
Tisser à mains nues...
Tisser à mains nues...

Sur ces hauts plateaux ladakhi, devant chaque tente nomade ou presque, les femmes ont installé leur métier à tisser, assises à même le sol. Des femmes de tous les âges, qui tissent à mains nues, sans relâche jusqu’à la fin du jour. Elles utilisent plusieurs laines différentes, réservant le plus souvent, la Pashmina pour la vente à une coopérative, ou bien à des tisseurs qui revendront beaucoup plus chers, les produits finis. Elles tissent, inlassablement, consciencieusement, le visage tourné vers l’ouvrage. Le geste est sûr, régulier, précis. J’aime les observer ; les voir exercer ce métier qui a toujours existé. Elles mélangent les laines de yack, de mouton, pour former des motifs différents. Un métier à tisser, par-delà les hauteurs…

Ces photos sont soumises au droit d'auteur.

Retour à l'accueil