Djulley, Djulley...

Visa pour l’Inde reçu ce matin. Passeport en poche. Je retrouve quelques roupies en billets. Ces coupures me seront fort utiles dès l’arrivée à Bombay, puis à Delhi. Emotion… Le voyage prend son temps, se concrétise un peu plus chaque jour. Commencer à préparer mon paquetage, vérifier par un check-up complet que tout va bien, après les péripéties de l’hiver dernier. Nécessité de le faire, avant de repartir là-haut dans ces montagnes que j’aime. Ici, j’entends les cigales chanter. Bientôt remplacées par le son de clochettes qui vont tinter à mes oreilles, au voisinage de monastères. Je me prépare, intérieurement à cette nouvelle rencontre avec l’Himalaya et ses peuples nomades avec lesquels nous allons vivre pendant quelques jours, des moments particulièrement chargés, d’énergie, de plaisirs simples liés à la vie d’un campement d’été, en haute altitude à 4900 mètres. Djulley, djulley…

Retour à l'accueil