Tombés à terre...
Tombés à terre...

A notre arrivée à Lisbonne, on en a trouvé des cadavres de parapluies désarticulés, désincarnés. Les premiers nous ont intrigués. Puis, à chaque coin de rue, de nouveaux spécimens abandonnés nous ont fait rire, et nous interroger. Etait-ce une tradition dont nous ignorions la signification secrète ; des incantations à San Pedro pour conjurer le "mauvais sort " d'une météo capricieuse ou bien protéger les lisboètes de cette pluie discontinue en ce printemps, comme un hiver finissant ? Apparemment les fortes rafales du week-end dernier avaient eu raison de ces parapluies achetés pas cher et qui se tordaient à la moindre bourrasque ; les vouant à une mort prématurée et brutale..

Retour à l'accueil