Rien...

Rien ne peut remplacer l’amour d’une maman,

L’attention portée à son enfant, devenu grand

Hier matin à 5h30,

Elle avait les yeux grands ouverts,

Lumière de chevet, allumée

Comme un phare éclairé

Au beau milieu de la nuit

Juste au moment où mon portable laissait échapper

Une douce mélodie

Pour m’extirper,

D’un sommeil entrecoupé

De sensations étranges,

De rêves improbables

Eveillée,

A l’heure dite, tel un bastion dressé

Increvable.

Sa présence infaillible me rassure

Allège le poids de ce qui m’attend

Tout à l’heure, à l’hôpital.

Premier petit bonheur du jour, malgré tout…

Photo prise aux Cinque Terre - Septembre 2015

Retour à l'accueil