Bain de blanc...
Depuis deux jours,
Je me suis immergée
Du côté,
De Luz La Croix haute,
Pour me fondre dans ces étendues immaculées,
Ca et là ponctuées de quelques traces,
Espacées,
Et furtives
D’animaux en quête de nourriture.
Je suis venue recharger
Mes batteries un peu essoufflées,
Me frotter à la rudesse du climat,
Observer des parties de cache-cache du soleil avec les nuages
Des p’tits coups de blizzard qui pique
D’un pique-nique ensoleillé
D’un autre au coin d’un feu de camp improvisé,
Tapis dans une grange désaffectée.
Un grand bain de blanc et d’air pur, pour laver ce chagrin qui n’en finit pas,
Qui finira p’têt bien par me lâcher, à force de s’écouler…
Retour à l'accueil