Retour

Je reviens dans ma ville, d’enfance, d’adolescence et d’étudiante. J’emprunte le tram pour me rendre à l’hôpital. Des images se bousculent dans ma tête. Une consultation, à priori anodine. L’anodin peut cacher quelque chose de malin. Je n’y pense pas. En tout cas, je chasse cette éventualité. Je me perds dans le dédale des bâtiments, mal fléchés, des couloirs infinis. Je finis par atteindre le bon service. J’attends, patiemment, mon tour. L’hypothèse est posée. Le diagnostic devra être confirmé après une série d’examens d’ici un mois. Y a plus qu’à espérer ; croiser les doigts… En attendant ? Je continue droit devant.

Retour à l'accueil