L'heure douce
L'heure douce

L’heure douce

Celle où la lumière de fin de journée

Décroît en intensité,

S’amenuise pour dessiner

Des ombres et des reflets

Qui donnent aux paysages, ces contours si particuliers

Je me suis éclipsée

J’ai grimpé au pigeonnier,

Au dernier étage perché,

Dans notre maison de famille, juste là pour m’isoler et savourer

Cette vue dégagée,

Un ciel lavé,

Par les rafales de vent, nettoyé

L’heure douce esquisse des ombres, celles des oliviers

Que nous venions finir de récolter

L’heure douce, celle qui apaise les doutes à la fin de cette journée

Riche de ces marques d’amour des miens, cousins et cousines

Tous rassemblés pour ces deux dernières journées de cueillette

J’ai goûté chacun de ces moments

Ils resteront gravés en moi, comme les sensations procurées par cette heure douce

Retour à l'accueil