Au fond des bois...
Au fond des bois...Au fond des bois...

Je marche d’un pas régulier,

Cheveux au vent

Le nez vers la terre,

Narine ouverte, chatouillée par ce mélange d’automne

Odeurs d’humus, de champignons des bois,

De fougères déployées,

De feuilles séchées, en lente décomposition

Vu de près, un éventail de couleurs et de formes,

Recèlent le mystère et la diversité de Dame nature.

J’aime flâner au fond des bois, m’enfoncer jusqu’à me perdre

Alors que la nuit tombe, obscurcit ce sentier

A peine éclairé d’une lune ronde naissante, pleine et entière

Légèrement voilée,

Comme si elle était remplie de larmes…

Retour à l'accueil